Offre de thèse – IMPACT DU TROUBLE DE L’USAGE D’ALCOOL SUR LE VIEILLISSEMENT COGNITIF ET CEREBRAL (ALCOH-OLD)

OFFRE DE THESE

Sujet de thèse : IMPACT DU TROUBLE DE L’USAGE D’ALCOOL SUR LE VIEILLISSEMENT COGNITIF ET CEREBRAL (ALCOH-OLD)

Résumé : Dix pour cent de la population française présente un trouble de l’usage d’alcool (TUAL) pouvant notamment se caractériser par des altérations cérébrales et des troubles neurocognitifs. Les sujets âgés semblent particulièrement vulnérables avec une potentielle interaction entre l’effet de l’alcool et du vieillissement sur le cerveau. Ce vieillissement prématuré ou accéléré se traduit par des atteintes cérébrales plus importantes que celles attendues pour leur âge, amenant à considérer l’alcool comme un facteur de risque majeur de développement de maladies neurodégénératives. Ainsi, des troubles neurocognitifs mineurs présentés par un sujet âgé ayant un TUAL pourraient être attribuables aux consommations d’alcool ou à une maladie neurodégénérative à un stade pré-symptomatique de Mild Cognitive Impairment (MCI) par exemple. De même, un sujet âgé présentant des troubles neurocognitifs majeurs et un TUAL pourrait à la fois correspondre aux critères de syndrome amnésique de Korsakoff (SK) ou de maladie d’Alzheimer (MA). Les similarités et spécificités des profils d’atteintes neuropsychologiques et cérébrales de ces différentes populations cliniques restent méconnues alors même qu’il est essentiel d’identifier l’origine des troubles afin de proposer une prise en charge adaptée et personnalisée. Que ce soit dans la comparaison des troubles neurocognitifs majeurs (MA versus SK) ou mineurs (TUAL âgés versus MCI), la mise en évidence de mécanismes physiopathologiques communs permettrait d’expliquer la manière dont le TUAL contribue au développement et à l’évolution des maladies neurodégénératives. L’objectif du projet ALCOH-OLD est donc de mieux comprendre l’impact du TUAL dans le vieillissement cognitif et cérébral normal et pathologique. Une série de trois études (interaction alcool-vieillissement, comparaison TUAL-MCI, comparaison SK-MA), reposant principalement sur l’analyse croisée de trois cohortes cliniques, est ainsi programmée.

Profil du candidat: Il/elle sera en charge de l’analyse des données (neuropsychologiques et neuroimagerie) et de la diffusion des résultats (communications en conférences et publication de manuscrits). Il/elle sera également impliqué(e) dans les activités du laboratoire (qui peuvent inclure l’acquisition de données, la saisie de données, le contrôle qualité, etc.).

Le(a) candidat(e) devra avoir obtenu ou être étudiant(e) en Master 2 de Neuropsychologie, de Neurosciences Cliniques ou de Sciences du comportement. Nous recherchons un étudiant très motivé(e) et ayant de bonnes capacités de travail. Il/elle devra 1) être capable de prendre des initiatives, 2) avoir des capacités d’organisation et 3) travailler en équipe. Une expérience antérieure dans le domaine du vieillissement, de la maladie d’Alzheimer, du TUAL ou de la neuroimagerie serait un plus. Un bon niveau d’anglais écrit et oral est nécessaire.

Environnement : Le candidat sera accueilli dans l’Unité Inserm U1237 dirigée par Denis Vivien, dans l’Equipe de Gael Chételat. Le(a) doctorant(e) sera supervisé(e) par Anne Lise Pitel, experte dans le domaine des neurosciences cliniques du TUAL. Le(a) candidat(e) retenu(e) rejoindra une équipe pluridisciplinaire travaillant sur les pathologies neurodégénératives et psychiatriques, et utilisant des techniques complémentaires de neuropsychologie et de neuroimagerie. Ce poste offre l’opportunité de travailler dans un environnement de recherche de très haute qualité, avec de fortes collaborations entre la clinique et la recherche. L’étudiant(e) interagira tout particulièrement avec les chercheurs de l’axe sur le TUAL : biologiste, psychiatre et addictologue, psychologue et étudiants. Il(elle) bénéficiera de l’expérience des cliniciens du service d’Addictologie et de Neurologie du CHU de Caen pour la partie clinique et du personnel de la plateforme Cyceron pour la partie neuroimagerie.

Contact : Envoyer un CV détaillé (avec les relevés de notes), une lettre de motivation et 2 lettres de recommandation (d’universitaires ou chercheurs) à Anne Lise PITEL (anne-lise.pitel(at)unicaen.fr).