Offre de thèse – psychologie du développement et de l’éducation

Le Laboratoire Lorrain de Psychologie et Neurosciences (2LPN, UR 7489) a obtenu un financement pour une thèse à l’aide du programme Lorraine Université d’Excellence (LUE) (PIA2 IDEX/I-SITE).

Cette thèse s’inscrit dans un projet visant à évaluer l’impact de l’exposition aux écrans tactiles sur le développement et les apprentissages à l’école maternelle. Il s’agit plus particulièrement d’étudier les interactions entre l’environnement familial et l’environnement scolaire. Cette thèse se réalisera à Nancy.

Laboratoire d’accueil: 2LPN (UR 7489)
Encadrants (Université de Lorraine): Youssef TAZOUTI & Hélène MAIRE  
Thèse Lorraine Université excellence (LUE), D3S

Titre de la thèse : Impact de l’exposition aux écrans tactiles sur le développement et les apprentissages à l’école maternelle : interactions entre environnement familial et environnement scolaire

Mots clefs : écrans tactiles, développement, apprentissages, relation école-famille, technoférence

Subject:        
L’introduction des écrans tactiles dans les classes de l’école maternelle a été accompagnée d’un débat sur les intérêts et les risques associés pour les enfants de cettte tranche d’âge. Des inquiétudes ont été soulevées quant à l’impact du temps d’usage des écrans sur l’apprentissage et le développement des jeunes enfants (Greenfield, 2015 ; Sigman, 2012). L’American Academy of Pediatrics (2016) recommande que le temps d’écran des enfants âgés de 2 à 5 ans soit limité à une heure par jour d’expériences médiatiques de haute qualité (c’est-à-dire, en présence d’un adulte et avec un usage actif). En France, l’Académie des sciences (2012) recommande également aux parents d’accompagner leur enfant dans les étapes de son développement et de lui procurer un environnement numérique adapté à son âge.

L’état de l’art (cf. infra) montre la nécessité de conduire des travaux empiriques sur l’utilisation des écrans tactiles aussi bien dans la sphère familiale que dans la sphère scolaire en s’extrayant au maximum de toute approche militante, qu’elle soit « pro » ou « anti ». Ainsi, la thèse proposée ici se fixe trois objectifs. Le premier consiste à étudier l’usage des écrans tactiles dans l’environnement familial et leurs effets sur le développement psychosocial, émotionnel et cognitif de l’enfant. Pour cela, une large enquête à la fois quantitative et qualitative sera conduite auprès d’un échantillon représentatif de familles françaises ayant un enfant scolarisé à l’école maternelle. Le deuxième objectif s’attèle à étudier d’une manière expérimentale et longitudinale l’impact de l’utilisation des écrans tactiles, plus précisément des applications éducatives dans le contexte scolaire. Le dernier objectif vise à examiner l’interaction entre l’environnement familial et l’environnement scolaire concernant la question de l’usage des écrans tactiles. 

Même si cette thèse s’inscrit principalement dans le champ de la psychologie, la thématique abordée intéresse d’autres disciplines en Sciences Humaines et Sociales comme les sciences de l’éducation, la sociologie ou encore les sciences de l’information et de la communication. Aussi, des collaborations durant la thèse seront réalisées avec les collègues d’autres disciplines de l’Université de Lorraine qui travaillent sur la même thématique.

Profil du ou de la candidat·e :
– Un Master en Psychologie, avec un intérêt particulier pour la psychologie du développement et/ou de l’éducation, et notamment pour les usages du numérique chez les enfants, le développement socio-émotionnel et les pratiques parentales et scolaires vis-à-vis des outils numériques.
– Une maîtrise de méthodologies qualitatives et quantitatives (notamment, traitements statistiques par les logiciels tels que R, SPSS, JASP ou JAMOVI), de l’anglais et de bonnes compétences rédactionnelles

Il est attendu du ou de la candidat·e :
– Une bonne autonomie dans le travail et la capacité à assurer la conduite opérationnelle de sa recherche (gestion des contacts, organisation de la collecte de données, analyse des données quantitatives et qualitatives, présentation orale et écrite de ses résultats).
– La participation à des réunions de travail avec les encadrant.e.s et les partenaires et à des points sur l’avancée de la thèse.
– Une appropriation de la littérature scientifique internationale en rapport avec le sujet de thèse

Localisation : Nancy

Temps de travail et Congés :
100 %, 5 jours par semaine.
44 jours de congés + 13 jours de RTT sur une année universitaire (du 01/09 année N au 31/08 année N+1), à proratiser selon la durée du contrat
Diplôme : Titulaire d’un niveau master 2 en psychologie au minimum
Domaine de formation souhaité : Psychologie
Durée du contrat : 3 ans à compter du 1 octobre 2021.

Candidature :
– Lettre de Motivation
– CV
– Relevés de notes Master 1 et Master 2
– Un projet d’intégration comprenant des réflexions sur la thèse en lien avec la thématique à envoyer à :youssef.tazouti@univ-lorraine.fr et helene.maire@univ-lorraine.fr (Contacter  également ces adresses pour toute demande d’informations).

Candidature à retourner pour le 22 septembre 2021. Un entretien sera organisé avec les candidat·e·s admissibles fin septembre/ début octobre 2021.