Offre de thèse : Traitement de l’information sociale et eye-tracking : vers un outil d’aide au diagnostic de l’autisme chez les enfants

Le Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) est un trouble neurodéveloppemental d’apparition précoce caractérisé par deux dimensions cliniques : des troubles de la communication et des interactions sociales et, des intérêts restreints et des comportements répétés. L’eye-tracking est une technique très largement utilisée depuis une vingtaine d’année pour étudier les particularités de perception de l’information sociale dans le TSA. Cette technique permet à la fois de mesurer l’exploration oculaire (mesures oculométriques) et le diamètre pupillaire (mesures pupillométriques). Si des différences significatives entre enfants avec un TSA et enfants au développement typique ont été rapportées concernant plusieurs paramètres mesurés par eye-tracking, aucun paramètre n’est suffisamment discriminant pour envisager un outil d’aide au diagnostic. Une étude préliminaire de l’équipe d’accueil a montré que la combinaison de l’ensemble des paramètres oculométriques et pupillométriques par apprentissage automatique (machine learning) non supervisé permettait d’atteindre des scores de discrimination supérieurs à 90%. Le but de la thèse est d’étendre cette étude préliminaire à une population plus large. Dans une première étape, le protocole visuel sera amélioré pour étudier plus en détail le traitement de l’information visuelle de stimuli suivant un gradient de saillance sociale (de l’objet au visage émotionnel dynamique). Dans une seconde étape, ce nouveau protocole sera utilisé pour acquérir des données en eye-tracking chez 50 enfants avec TSA et 50 enfants au développement typique. Ces données permettront d’entraîner un algorithme d’apprentissage automatique. Dans une troisième étape, cet algorithme sera testé chez 200 enfants avec une suspicion de trouble développemental afin d’estimer la performance de l’outil de discrimination. Ce projet de thèse est au cœur d’une collaboration entre neurosciences, clinique et informatique.

Equipe d’accueil : UMR 1253, iBrain, Université de Tours, Inserm; Equipe Psychiatrie Neurofonctionnelle, Groupe Autisme

Encadrement : Directrice de thèse Claire WARDAK (claire.wardak@inserm.fr), Co-encadrante Nadia AGUILLON-HERNANDEZ (nadia.aguillon-hernandez@univ-tours.fr)

Profil et compétences recherchées :
Les candidats devront posséder un Master en Neurosciences, Sciences Cognitives, Neurobiologie ou Psychologie. Une expérience dans les domaines suivants sera privilégiée : eye-tracking, autisme, recherche clinique. Les candidats devront avoir des compétences en programmation et en statistiques. Un niveau minimum en français sera nécessaire pour pouvoir interagir avec des enfants et des patients, et en anglais pour pouvoir communiquer scientifiquement. Les candidats devront pouvoir travailler en équipe, tout en faisant preuve d’autonomie.

CDD de 3 ans, salaire brut mensuel 1869 €, date de début 01/01/2022

Les candidats devront postuler sur www.adum.fr avant le 12/11/2021, et fournir CV et Lettre de motivation.
https://www.adum.fr/as/ed/voirproposition.pl?site=adumR&matricule_prop=38592